Date de publication : 26.03.2020
Publié par : Fistula Group
Catégorie : Blog
Tags :

L’Afrique est le continent où la situation sociale et sanitaire est la plus préoccupante et où les progrès dans la réalisation des objectifs du Millénaire fixés par l’ONU pour le développement sont les plus lents. S’il est vrai que d’importants progrès ont été accomplis, permettant de constater un recul de la mortalité maternelle et infantile au niveau mondial, les statistiques de l’OMS et de l’UNICEF mettent en évidence également de grandes disparités.

Le taux de mortalité des mères en Afrique subsaharienne demeure préoccupant. Il est 50 fois supérieur à celui des pays riches. L’accès à des services de santé sûrs et abordables, notamment pendant toute la durée de la grossesse, de l’accouchement et de la période postnatale reste une préoccupation majeure car l’amélioration de la qualité des soins préventifs et curatifs au cours de cette période critique a un impact majeur sur la survie de la mère, du fœtus et du nouveau-né.

L’accès à la césarienne est la pierre angulaire de la prévention de la fistule obstétricale qui survient lors d’un accouchement bloqué où les tissus de la mère sont détruits par pression de la tête de l’enfant.

Fistula Group, une lutte en faveur de la dignité des femmes

L’accès à la santé est un droit humain fondamental. Il est aussi la voie vers l’équité et la dignité notamment des femmes et des enfants. Dans cet esprit, le modèle de Tanguiéta assure la prévention, la prise en charge des patientes victimes de fistules, leur réintégration sociale, et bénéficie donc aux femmes les plus démunies.

Le combat n’est pas gagné mais les résultats obtenus par un savoir-faire et un réseau mis en place depuis plus de 25 ans sont probants. « L’armée » de médecins, essentiellement africains, formés dans le cadre d’ateliers chirurgicaux, ayant bénéficié de bourses d’études et de conseils avisés via la plateforme d’échanges Fistula Group se dissémine en Afrique et au-delà. Le programme possède déjà plusieurs points focaux en Afrique centrale et en Afrique de l’ouest. Il se tourne désormais également vers Madagascar, un pays dont les conditions sanitaires sont particulièrement préoccupantes.

L’éradication de la fistule passe par une route longue et sinueuse. Elle s’appuie sur des programmes éducatifs, des conférences, des enseignements, de la dissémination d’information, de la sensibilisation …mais aussi de la solidarité. Fistula Group répond à un projet de société à l’échelle mondiale qui a vocation à tendre la main aux plus faibles et à aider les populations du sud à maitriser leur destin.

Charles-Henry Rochat

Photo © Nicolas Cleuet